02/07/2019

Soins de santé virtuels

Si les progrès technologiques ont facilité les réclamations pour soins de santé, il n’en demeure pas moins qu’avoir accès aux professionnels de la santé en premier lieu peut encore être tout un défi.  Enfin, jusqu’à l’arrivée des soins de santé virtuels.
 
Les patients peuvent utiliser les messages texte et les messageries vidéo ou audio pour avoir accès facilement à un professionnel de la santé lorsqu’ils en ont besoin.  Ils peuvent ainsi recevoir un diagnostic, une prescription, être transférés pour subir d’autres tests ou pour consulter des spécialistes, tout cela sans avoir à prendre congé pour patienter de longues heures dans la salle d’attente bondée d’une clinique sans rendez-vous. On peut même les utiliser depuis l’étranger.
 

À une époque où le grand public a accès à la technologie et où le système de santé est surchargé, les soins de santé virtuels sont une option logique.

Quelques faits en quelques secondes

  • 5 millions de Canadiens de plus de 12 ans n’ont pas de médecin de famille 
  • 40 000 Canadiens ont visité les urgences l’an dernier pour renouveler une prescription
  • L’accès aux soins est difficile dans les régions éloignées
  • Le travailleur moyen doit prendre de deux à six jours de congé chaque année pour des rendez-vous médicaux, et ce nombre double pour les gens qui ont des enfants
  • L’absentéisme coûte à l’économie canadienne 16,6 milliards de dollars en perte de productivité
 
Les soins de santé virtuels ne sont pas conçus pour remplacer les conseils et les soins d’un médecin de famille, mais plutôt pour offrir un nouveau point d’accès pour les cas qui ne nécessitent pas une visite en personne.  Les patients peuvent parler à un médecin à un moment et à un endroit qui leur convient.  Si un patient se présente avec un problème qui dépasse ce que le médecin peut faire à  distance, celui-ci conseillera au patient de consulter son médecin de famille, de se rendre à une clinique sans rendez-vous ou, au besoin, d’aller à l’urgence ou d’appeler une ambulance.
 
La portée du traitement peut inclure des cas comme les problèmes de santé mentale, les questions relatives à la grossesse, les personnes souffrant de rhume et de grippe, d’irritations cutanées, d’allergies, de blessures mineures, les problèmes de santé sexuelle, etc.
 
Les soins de santé virtuels sont relativement nouveaux sur le marché canadien, mais d’après les commentaires de ceux qui y ont eu recours, nous savons que :
  • Les services virtuels sont principalement fréquentés par des personnes de 24 à 45 ans
  • 88 % des cas sont résolus sans qu’une visite en personne ne soit nécessaire
  • 91 % des patients en Colombie-Britannique qui ont utilisé les soins de santé virtuels ont eu l’impression que leurs inquiétudes ont été traitées de façon adéquate
  • 87 % des gens affirmaient que les soins virtuels ont évité une absence du milieu de travail
 

Ce qui est recherché pour les fournisseurs de soins de santé virtuels

  • Accès à des équipes de soins de santé pour faciliter le traitement spécialisé dès le départ;
  • Ressources et traitement pour les problèmes de santé mentale;
  • Soins de suivi, comme des rappels pour le renouvellement des prescriptions, suivi pour veiller au respect du plan de traitement, suivi pour parler des effets secondaires du traitement;
  • Navigation du système de soins de santé – le système de soins de santé au Canada peut être fragmenté, mais un fournisseur de soins de santé virtuels pourrait aider à mieux le comprendre;
  • Assurer l’archivage des dossiers au Canada, afin que les données soient protégées par les lois sur le respect de la vie privée canadiennes, lesquelles sont beaucoup plus exigeantes que celles d’autres pays;
  • Service bilingue ou multilingue;
  • Services offerts aux employés et aux membres de leur famille.
De plus en plus d’employeurs reconnaissent que les soins de santé virtuels pourraient réduire l’absentéisme ou le présentéisme, qu’ils offrent aux employés un accès nécessaire en temps opportun aux soins de santé et qu’ils réduisent les coûts pour les soins de santé et l’invalidité, et c’est pourquoi ils choisissent d’ajouter les soins de santé virtuels à leur régime d’avantages sociaux. 
 
Si vous souhaitez explorer les soins de santé virtuels pour votre régime d’avantages sociaux, votre représentant de GMS Insurance peut vous aider.
 
Retour à Bulletin Avantages

Bulletin Avantages

02/07/2019 Soins de santé virtuels

Si les progrès technologiques ont facilité les réclamations pour soins de santé, il n’en demeure pas moins qu’avoir accès aux.

Lire la suite Voir tous les messages

Santé et bien-être

01/08/2019 Pour une facture d’épicerie saine

Le coût des aliments ne cesse d’augmenter et on a parfois l’impression qu’il coûte moins cher de manger des aliments.

Lire la suite Voir tous les messages

GMS Quiz Coin

01/05/2016

Merci de jeu!

Laissez-nous concevoir un programme d’avantages sociaux créatif et durable pour vous.

Obtenez votre consultation gratuite