01/09/2014

Les avantages sociaux changent avec l’âge

Depuis l’abolition de la retraite obligatoire, de nombreuses personnes choisissent de continuer à travailler après l’âge de 65 ans. Lorsqu’un employé atteint certains âges-jalons, ses avantages sociaux peuvent changer, ce qui entraîne des mesures administratives.

Régimes d’assurance

Souvent, l’assurance-vie et l’assurance en cas de décès et de mutilation par accident baissent lorsque l’employé atteint l’âge de 65 ans et prennent fin lorsque celui-ci atteint l’âge de 70 ans. Toutefois, chaque contrat est différent et peut être structuré de manière à répondre aux besoins de votre main-d’œuvre.
L’invalidité de longue durée prend fin à l’âge de 65 ans. Selon le régime, elle peut se terminer à l’âge de 65 ans moins la période d’attente (souvent 4 mois).
L’âge de cessation des autres avantages sociaux peut varier. L’âge de 70 ans est assez standard, mais tous les contrats sont différents. Consultez votre police pour connaître la date d’expiration en raison de l’âge.

Les administrateurs de régimes souhaiteront jeter un coup d’œil sur leurs relevés mensuels pour voir s’il y a des réductions ou des cessations, afin de pouvoir ajuster les primes payées par les employés sur la paie.

Si vous avez des employés qui s’approchent de la date d’expiration des prestations en raison de l’âge et que vous voulez maintenir leur couverture, prenez contact avec votre associé de GMS pour obtenir de l’aide.

Étudiants

La cessation de la plupart des avantages sociaux est déterminée par l’âge de l’employé. Toutefois, les régimes collectifs d’assurance-maladie et pour frais dentaires fournissent une couverture pour les enfants admissibles. En général, les enfants sont couverts jusqu’à l’âge de 21 ou de 22 ans (selon le contrat). Cependant, la couverture peut être prolongée jusqu’à l’âge de 25 ans (ou 26) si l’enfant est un étudiant à temps plein. Les employés qui ont des enfants âgés de plus de 21 ou 22 ans et qui sont étudiants doivent mettre à jour leurs dossiers en septembre de chaque année. Les administrateurs de régimes pourraient envoyer des rappels ou publier un avis dans le bureau pour rappeler aux employés de mettre à jour leurs dossiers.

Employés en congé pour invalidité

Lorsqu’un employé est totalement invalide et incapable de travailler, certains avantages sociaux (p. ex., assurance-vie, assurance en cas de décès et de mutilation par accident et assurance-invalidité de longue durée) restent en vigueur, mais il n’a pas à payer la prime. Cette disposition d’exonération de la prime prend généralement fin lorsque l’employé atteint l’âge de 65 ans. Selon la situation et votre contrat, soit les prestations visées par l’exonération de la prime prennent fin, soit la prime est rétablie.

Régimes provinciaux d’assurance-maladie

Les régimes publics d’assurance-maladie varient d’une province à l’autre, mais la plupart d’entre eux fournissent une couverture accrue aux personnes âgées de 65 ans ou plus. La plupart des régimes provinciaux ont le statut de premier payeur. Les demandes de remboursement qui ne sont pas entièrement couvertes ou qui ne sont pas couvertes du tout peuvent être soumises au régime collectif.

Régimes d’épargne-retraite

Les régimes enregistrés comprennent les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER), les régimes enregistrés de retraite (RER) et les régimes de participation différée aux bénéfices (RPDB). La Loi de l’impôt sur le revenu exige que les particuliers ferment leurs régimes d’épargne enregistrés au plus tard le 31 décembre de l’année de leur 71e anniversaire.
Les administrateurs des régimes doivent arrêter toutes les cotisations avant le 31 décembre.

Le fournisseur du régime enverra des avis aux personnes qui se retrouvent dans cette situation pour décrire les choix qu’elles doivent faire, où elles peuvent obtenir de l’aide et les mesures prises par défaut si aucune réponse n’est reçue avant l’échéance.

Régime de pensions du Canada (RPC)

Les employés qui travaillent peuvent choisir de recevoir leurs prestations du RPC à l’âge de 60 ans. Toutefois, l’employeur et l’employé doivent maintenir leurs cotisations tant que ce dernier continue à travailler, jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 65 ans.

À l’âge de 65 ans, les travailleurs peuvent choisir de maintenir ou d’interrompre leurs cotisations. Si l’employé choisit de continuer à cotiser, l’employeur doit également cotiser.
Une fois par an, les employés peuvent choisir de verser ou de ne pas verser de cotisations au régime et ils doivent remplir le formulaire CPT30, Choix de cesser de verser des cotisations au Régime de pensions du Canada, ou révocation d’un choix antérieur. Les employés peuvent communiquer avec Service Canada pour obtenir de l’aide (servicecanada.gc.ca ou 1 800 277-9914).
Toutes les cotisations au RPC prennent fin à l’âge de 70 ans.

Autres questions relatives à l’âge

Les traitements cosmétiques et les opérations sur les rides ne sont des prestations admissibles à aucun âge. La solution facile consiste à les appeler lignes de sourire et à continuer à aimer la vie!

 

Version PDF

Retour à Bulletin Avantages

Bulletin Avantages

05/09/2017 Une autre raison de choisir une prestation liée aux médicaments obligatoires

Les régimes de médicaments obligatoires (parfois appelé régimes de médicaments génériques améliorés) sont en train de devenir les régimes standard.

Lire la suite Voir tous les messages

Santé et bien-être

02/10/2017 Halitose (mauvaise haleine)

Il y a certaines choses que votre entourage ne vous dit pas.  La mauvaise haleine peut en faire partie, même.

Lire la suite Voir tous les messages

GMS Quiz Coin

01/05/2016

Question

Quel est le chiffre suivant dans la série?

3   6   18   21   63   ??

Réponse

66

Félicitations à Igor Nikolajev- Le gagnant de ce mois-ci !

Laissez-nous concevoir un programme d’avantages sociaux créatif et durable pour vous.

Obtenez votre consultation gratuite