03/04/2017

À quel point est-ce sucré?

Pour citer faussement William Shakespeare : Ce que nous appelons sucre, sous un autre nom, serait aussi sucré.  Voilà pourquoi les étiquettes nutritionnelles ont été modifiées au Canada.

Les lois relatives aux étiquettes nutritionnelles exigent que tous les ingrédients soient énumérés sur un produit en fonction du poids, du plus élevé au plus faible.  Toutefois, le sucre vient sous plusieurs formes, comme le glucose-fructose, le miel, l’orge malté, la mélasse de fantaisie, etc. Chacune de ces formes est inscrite comme un ingrédient distinct, ce qui fait qu’il est difficile pour les consommateurs d’obtenir une vue d’ensemble de la quantité de sucre que contient réellement une portion. 

En vertu des nouveaux règlements, les étiquettes nutritionnelles regrouperont toutes les formes de sucre entre crochets après l’appellation commune « Sucre ».  Les diverses formes seront toujours énumérées par ordre décroissant de poids. Ainsi, réunir tous les sucres fera en sorte que cet ingrédient figurera plus haut dans la liste. 

Figure 1

Food Labelling Figure 8 Fr

Selon la nouvelle réglementation, là où seuls les grammes de sucre par portion étaient indiqués auparavant, le pourcentage de la valeur quotidienne (% de VQ) devra aussi être inscrit.  Afin d’aider les consommateurs à bien comprendre ce que cela signifie, une note complémentaire sera ajoutée pour préciser que 5 % de VQ est faible alors que 15 % de VQ est élevé.

Figure 2

Food Labelling Figure 7 FR
Déguster un repas qui contient du sucre n’est pas une mauvaise chose – de nombreux aliments contiennent naturellement du sucre et rendent les repas savoureux.  Le défi consiste à limiter la quantité de sucre ajouté dans votre alimentation.  Une étude de 2015 1 effectuée sur plus de 40 000 aliments préemballés a permis de conclure que les deux tiers de ces aliments contenaient au moins une forme de sucre ajouté.  Même si les nouvelles lignes directrices ne différencient pas les sucres naturels des sucres ajoutés, réunir tous les sucres dans une seule catégorie représente un pas dans la bonne direction.

Le sucre est un glucide grâce auquel nous tirons de l’énergie. Une surabondance de glucides peut entraîner l’augmentation des risques liés à certains problèmes de santé, comme le diabète, l’obésité, les maladies cardiaques, etc. La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada recommande de limiter sa consommation en sucres ajoutés à 10 % de l’apport calorique quotidien.
Pour en apprendre davantage au sujet des étiquettes nutritionnelles, visitez le canadiensensante.gc.ca.

 

Figures 1 et 2 © Tous droits réservés.  Modifications à l’étiquetage des aliments. Canadiens en santé, 2016.  Adapté et reproduit avec la permission du ministre de la Santé, 2017.
1 Added sugar in the packaged foods and beverages available at a major Canadian retailer in 2015: a descriptive analysis, Rachel B. Acton, B. Sc., Lana Vanderlee, Ph. D., Erin P. Hobin, Ph. D., David Hammond, Ph. D.

 

 

Retour à Santé et bien-être

Bulletin Avantages

04/09/2018 Fraudes en matière d’avantages sociaux

L’Institut canadien d’information sur la santé prévoit que les dépenses de santé de 2017 au Canada s’élèveront à un montant.

Lire la suite Voir tous les messages

Santé et bien-être

01/10/2018 Légalisation de la marijuana

Marijuana, cannabis, Marie-Jeanne, herbe, ganja – appelez cela comme vous voulez, ce sera légal au Canada le 17 octobre.   .

Lire la suite Voir tous les messages

GMS Quiz Coin

01/05/2016

Merci de jeu!

Laissez-nous concevoir un programme d’avantages sociaux créatif et durable pour vous.

Obtenez votre consultation gratuite